• Azuki

La forêt noire

J'ai eu une cliente japonaise, qui était venue à Paris en tant que pâtissière. Elle avait beaucoup d'appréhension à entrer dans une pâtisserie. Un comble pour une pâtissière, n'est-ce pas ?

Elle m'a raconté que la première fois qu'elle avait été dans une pâtisserie, son choix s'était arrêté sur un gâteau appelé« forêt noire ». Quand son tour est venu, elle a demandé ce gâteau à plusieurs reprises, mais la vendeuse n'est pas parvenue à la comprendre. Par dépit, elle a préféré s'en aller, sans rien acheter.

Lorsque je lui ai demandé comment elle l'avait dit, elle m'a dit :« frènoi ». Je lui ai expliqué qu'en français, il y a 3 syllabes et non 2, et que le son [r] manquait lorsqu’elle le disait. De la même façon, si je dis デカル ouカケル au lieu de dire 出かける il est impossible de comprendre le sens du mot. Je lui ai proposé, après avoir travaillé ensemble sur cette problématique, de retourner à la même pâtisserie pour voir si elle allait se faire comprendre du premier coup, et enfin, goûter ce fameux gâteau !

Non seulement elle a réussi à se faire comprendre , mais elle a tellement adoré ce gâteau qu'elle en achète régulièrement pour se rappeler de sa première victoire en français !

6 vues